Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Charpentiers Accueil > Les Métiers de nos ancêtres >

Charpentiers



Saints Patrons : Saint Joseph et Saint Anne

Antérieurement au neuvième siècle, en France, les charpentiers sont appelés fabri lignarii : ce sont eux qui emploient le bois de charpente pour construire les étagements et les combles des édifices. A cette époque, le mot carpentarius ne désigne encore que le charron, celui qui fait les chariots, les carpenta.
À partir de ce moment, ce mot désigne en général tous ceux qui travaillent le bois : écriniers, entretailleurs de bois ou sculpteurs, fabricants de meubles, faiseurs de bois d’arquebuses, pontonniers, constructeurs de barques et bateaux, luthiers, faiseur d’orgues et d’épinettes, etc., et en particulier deux sortes d’artisans : les charpentiers et les menuisiers ; les uns sont appelés charpentiers de la grande cognée, les autres charpentiers de la petite cognée..
Le charpentier à la “petite cognée” fabrique les meubles, le couchage, les menuiseries (menus objets) et autres objets usuels.
Par opposition, le charpentier à la “grande cognée” réalise des charpentes et des ouvrages volumineux..
Ces charpentiers et ces maçons faisaient tout à fait l’office d’architectes ; ils jugeaient de tout ce qui avait rapport aux bâtiments, et même des questions de voirie. On peut dire qu’à la fin du quinzième siècle, les ouvriers charpentiers et menuisiers ne composaient qu’une seule corporation..
Dans les nouveaux statuts qui leur furent données en 1467, nous voyons la corporation dirigée par six jurés à vie. Les membres se divisaient en jurés, bacheliers ou maîtres, varlets ou apprentis. Les jurés pouvaient avoir deux apprentis, les bacheliers un seul..
Pour passer bachelier, il fallait bien entendu, connaître suffisamment le métier, et de plus jouir d’une bonne renommée.
La corporation des charpentiers dura jusqu’à la Révolution ; nous ne croyons même pas trop nous avancer en disant qu’elle survécut à la Révolution. Presque seule de tous les corps de métiers qui existaient autrefois en France, elle a gardé, du moins en grande partie, son ancienne organisation..

Nos ancêtres charpentiers :
Louis HAQUET né à Dolus-le-sec, 37 en 1735 - mort à Cellettes en 1773 et René HACQUET (1668-1733) à Dolus-le-Sec, 37 son grand-père
Étienne CARDINAUD, (1723-1789) et son fils François CARDINAUD (1750-1786) Moutier-Malcard, 23
Grégoire DESGOUTIÈRES né en 1604 à Amboise Saint-Denis-Hors
Pierre LAFAYE (1691-1738) à Lourdoueix-Saint-Pierre, 23
Nicolas LEDET Charpentier couvreur à tuile (1629-1701) à Couddes, 41
PATIN, Vincent Maître charpentier (1648-1700) à Châteauvieux
ROULET, Roger Charpentier (avant 1648), Meusnier (1626-1662) à Saint Cyr-Semblecy

Sans logo Nadia


Navigation

Lettre d'information |  News | plan du site |  glossaire |  Liens


Afficher le contenu dynamique RSS de Les Racines de Nadia et Damien en Sologne