Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Accueil > Généalogie > Nos Cousins >

Nos cousins célébres




Les cousins de Pierre-Yves ALLARD

DAVID-D’ANGERS (Pierre Jean DAVID) 1788-1856 - sculpteur
par le couple René LETOURNEUX - Mathurine BODARD

Jean CORABOEUF1870-1947 - Peintre et Graveur
par le couple François VINCENT - Mauricette BOUHIER

Jean-Claude BRIALY 1933-2007 - Comédien, Metteur en scène
par le couple Guillaume MABIT - Anne DELAROCHE

Alain GERBAULT - Navigateur
par le couple Antoine RÉZÉ - Marie BOULARD

Madame Bernadette CHODRON DE COURCEL - première Dame de France
par le couple René CADY - Mathurine LAGUETTE marié vers 1600

Julien GRACQ (Louis POIRIER) - Écrivain, Professeur
par Françoise JOUSSE (X1 Julien CUSSONNEAU X2 André OGER) et les couples :
Julien PITON - Perrine MESNARD
Jean RICHARD - Mathurine LEGRAS
Jean DAVODEAU - Jeanne BOISLÈVE

Les vétérans des guerres de Vendée voir comment ils se rattachent à leur propre fiche dans la base.

- François 1765-1828 et Michel 1769-1829 les frères BORÉ

- Jean SAUTEJEAU 1776-1852

- Jacques BOUYER 1777-1847

- Sébastien BRICAULT 1771-1835

- Jean-Jacques HALBERT 1774- ?

- René Nicolas PERRAUD 1769-1838

- Louis RABJEAU 1759-1840

Les cousins de Nadia et Damien

Auguste POULAIN 1825-1918 - Industriel fondateur de la chocolaterie POULAIN à Blois
par les couples Jean ROULET et Anne TEMPLIER, et Gilles MAINFRAY et Renée MINEHAIRE
voir le tableau des cousinages dans le document en téléchargement

Auguste est né le 11 février 1825 à Pontlevoy, à la ferme des Bordes à côté du château du même nom (route de Chaumont). Ses parents, François Bruno Poulain et Jeanne Élise Galloux, sont des cultivateurs modestes et il est le 10è de leurs 11 enfants ! Il va à l’école primaire payante de Pontlevoy de 6 à 9 ans, jugé trop malingre pour être utile dans les travaux agricole, il quitte dès neuf ans la ferme familiale pour devenir commis épicier à Bléré puis à Blois, c’est à 13 ans qu’il apprend à fabriquer le chocolat dans un magasin parisien, le Mortier d’Argent. Revenu à Blois en 1848, il y ouvre une petite confiserie, malgré les cinq qui existaient déjà, celle-ci s’agrandit très vite. Ainsi, en 1862, il achète un terrain près de la gare de Blois et y fait construire son usine, dite de La Villette.
Le 8 mars 1852 Victor-Auguste dépose un brevet d’invention sous le n° 13218 pour une préparation de chocolat. Le brevet lui est attribué le 30 avril de la même année pour 5 ans, c’est le premier brevet alimentaire. Le dossier original du brevet est conservé aux archives de l’Institut national de la propriété industrielle à Paris, on y trouve la recette de cette préparation.
Puis sa chocolaterie connaît quelques difficultés et c’est là qu’il trouve le slogan de génie :"Goûtez et comparez". Il persuade ainsi le public que son chocolat est le meilleur sans faire de polémique et invente du même coup la publicité comparative. Son entreprise gagne en notoriété. Mais la compétition est rude entre les différents chocolatiers, la "réclame" doit les départager. A ce jeu, Auguste Poulain se révèle un précurseur en usant des progrès de l’imprimerie. De la petite carte à collectionner, glissée dans les tablettes de chocolat, jusqu’aux affiches signées par les plus grands dessinateurs, ses idées semblent inépuisables.
Auguste Poulain se lance dans la vie politique. Pendant la guerre de 1870, il traverse la Loire en barque pour négocier avec les Prussiens. Le maire est arrêté et c’est Auguste Poulain qui assure les fonctions de maire. Il sera ensuite élu conseiller général d’Herbault. " Il reçoit la Légion d’Honneur.
Auguste Poulain quitte les affaires en 1880 laissant à son fils Albert le soin de continuer son œuvre publicitaire. Il s’éteint doucement dans son château de La Villette à côté de son usine, le 30 juillet 1918, quelques jours après un incendie qui détruisit une partie de l’usine. L’ancien enfant trop malingre avait 93 ans.

Sans logo Nadia


Navigation

Lettre d'information |  News | plan du site |  glossaire |  Liens

Autres articles


Afficher le contenu dynamique RSS de Les Racines de Nadia et Damien en Sologne