Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Tailleurs d'habits Accueil > Les Métiers de nos ancêtres >

Tailleurs d’habits



Saint patron : Saint Blaise

La corporation des maîtres marchands tailleurs d’habits, c’est ainsi qu’on les appelait en style officiel, était une des plus anciennes de Paris. A côté d’elle, non moins vénérable par son antiquité, vivait assez prospère la corporation des maîtres marchands pourpointiers, c’est-à-dire marchands de pourpoints. Ainsi, l’artisan qui faisait l’habit et celui qui faisait le pourpoint appartenaient à ceux communautés distinctes, entendez rivales.

Les tailleurs d’habits et les pourpointiers, en effet, se réunirent, l’an 1655, en une seule communauté, à qui on donna de nouveaux statuts.

Il fut établi par ces statuts que l’inspection et la surveillance des travaux du métier seraient exercées un jour par semaine par quatre gardes jurés élus pour deux ans ; que chaque maître n’aurait à la fois qu’un apprenti, qui pourrait être reçu compagnon après trois ans d’apprentissage, et maître après trois autres années et l’exécution d’un chef-d’oeuvre. Toutefois, on convint qu’il ne serait jamais reçu que dix maîtres par an.

Voici pour Paris mais, le tailleur d’habit était aussi un petit artisan de la campagne ou d’un bourg, qui se déplaçait et travaillait à façon dans un périmètre local. Il rapiéçait les vieux habits ou les accommodaient à la taille des enfants.

Antoine VAUCHER (+avant 1618) à Bauzy
Bertrand ROUCHEUX (1673-1719) à Crouy-sur-Cosson, 41 et Ligny-le-Ribaud, 45
Lignée des ROUSSEAU : Liste des individus ROUSSEAU

Sans logo damien gauthier


Navigation

Lettre d'information |  News | plan du site |  glossaire |  Liens


Afficher le contenu dynamique RSS de Les Racines de Nadia et Damien en Sologne